Exposer ne fut pas une décision facile à prendre.

La réflexion est paradoxale. D'un côté, l'artiste se dit que c'est l'occasion de montrer ses créations, de dévoiler officiellement son univers... De l'autre, il devra alors se confronter au regard inquisiteurs des visiteurs, à des avis tranchés et parfois négatifs...

Lors de l'installation, le stress monte.

Apporter ses toiles, les mettre en place... S'apercevoir que la lumière révèle un défaut, que la toile ne tient pas droite, que son emplacement s'avère secondaire...

Puis, laisser passer une nuit avant le vernissage, en se demandant quel sera le retour des invités...

Arriver avant l'heure H du jour J...

L'artiste n'est jamais prêt.

Ai-je choisi les bonnes œuvres, celles qui sont les plus représentatives du thème de l'exposition ou encore de mon inclinaison artistique du moment ?

Le doute m'assaille alors automatiquement, mais retombe aussitôt les portes ouvertes. La curiosité de rencontrer son public l'emporte sur la crainte de la critique.

Ce que chacun pense d'une œuvre est plus que subjectif.

Doit-on rechercher le "beau" ?

Sur quel critère ?

Une toile doit-elle obligatoirement représenter une "chose" ? Ne peut-elle pas être totalement abstraite ? Un esprit analytique aura alors du mal à saisir l'œuvre...

L'artiste doit jouer le jeu. Mais quel plaisir de se retrouver à évoquer sa passion quand des amateurs sont au rendez-vous !

Exposer...
Retour à l'accueil